Via Aquitana, region de Canet

Via Aquitana, region de Canet

VOIE DIXIANE Canet et Nevian

SOMMAIRE
La Voie Dixiane à Canet
La Voie Dixiane entre Nevian et Montredon
 
Une voie romaine qui traverse Canet
Le village de Canet actuel n'existait pas à l'époque Romaine, il était tout simplement le point culminant - 30m au dessus du niveau de la mer - dans les marécage de la plaine d'inondation de l'Aude.
Un jour, vers 100BC, le centurian Romain Rubrius a accompanié ses soldats et leurs familles à coloniser la région. Ils ont voyagé dans des charrettes, à cheval et à pied, au nord-ouest de Narbonne, elle-même fondée seulement 20 ans auparavant, pour chercher un terrain plus élevé. Ils ont traversé l'Aude pour atteindre le Minervois, ou ils se sont installés à Roubia actuel. La pente a fait face au sud - un endroit parfait!
Il y avait alors beaucoup de construction et de l'activité agricole, ce qui signifie les gens devaient aller souvent à Narbonne pour le fournitures, et cet usage a établi la route. Les marécage ont été nommés «canna», le mot Romain pour les canisses.  Ce lieu est devenu (en 500AD) "Canet."
Une grande partie de la route reste encore, après avoir été maintenus dans l'usage des agriculteurs et vignerons, et vous pouvez la marcher. Prendre la D607 à partir de Narbonne, et au carrefour avec la D69, tourner à gauche vers Névian. Dans quelques mètres vous verrez un petit chemin des agriculteurs sur le droit - tournez et vous êtes sur la voie romaine.
 
La chemin approche la route Nevian - Marcorignan.  Les vestiges d'une villa Romaine se trouve à droit.

Vous pouvez conduire, passant au sud de Marcorignan, puis à pied, jusqu'à la Gué de l'Homme. 
Ici, les Romains à traversé l'Orbieu. Vous verrez une autre route à gauche, venant des villages d'aujourd'hui de Névian et Montredon.
Au gué, vous ne pouvez pas traverser la rivière parce que les digues ont été construites pour contenir le fleuve quand il est en crue. Mais, environ 100 mètres au nord, directement au-dessous les pylônes d'éléctricité, le chemin du domaine appelé Cure Greniers atteint l'Orbieu et vous pouvez traverser la rivière moins profonde. Ce lieu est entretenu par la municipalité de Raissac, le prochain village aprés le fleuve.

On approche le gué, le chemin de Nevian arrivant à gauche.  Regardez les pierres au-dessous le surface de rivière

Sur l'autre rive, vous verrez des panneaux indiquant "Voie Dixiane." L'Association Via Aquitana donné ce nom à la route, après la "Source Dixiane", un ancien source naturelle, qui se trouve entre Canet et Fontarêche, lui-même d'origine romaine. La promenade de Raissac à Canet sur La Voie Dixiane est marqué.


J'ai parcouru tout ce chemin, de la D607 à la rivière d'Aude au sud de Roubia, et j'ai cherché des preuves romaine - des morceaux de poterie par exemple, et J'ai pensé de Rubrius et ses colonisateurs et comment les Romains ont eu l'habitude de voyage dans une ligne aussi droite que possible. Je ne crois pas que le tracé entre le Gué de l'Homme et Canet était exactement là où passait la route - on ne peut pas directement les randonneurs au milieu de la Cave Co-operative à Raissac! ni à travers les terres privées. Je crois que la route a continué à Canet derrière le cimetière, pas La Route de Raissac actuelle. Mais comment le prouver?
Un jour, les ouvriers, pour nettoyer des fossés, creuser la boue et les débris accumulés, et un fossé prés du cimetière de Canet croisent à angle droit, où je croyais la voie romaine s'était passé.
J'allais à la chasse de poterie, et trouvé trois petits morceaux que Madame Juan Roman a identifiés comme Romain à cet endroit précis. Pas une preuve définitive, mais. . . dans le champ derrière le cimetière, appelé Sammacelle, le fermier de la région ont trouvé des traces que on dit étaient les restes d'une petite chapelle d'un cimetière wisigothique. Le nom du champ, Sammacelle, signifie Saint-Marcel, qui était un saint favori romain adopté par les soldats wisigothique.
Les Wisigoths ont fondée Canet. Mon image mentale eux montre suivant la Voie Dixiane de Narbonne pour reconnaître la région autour de 414AD. A gauche ils ont vus le point culminant dans les marais, les petites roches que on peut encore voir dans la cour du château de Canet. Ici les Wisigoths ont bâti une tour, où ils ont fortifiés au 6ème siècle. Ils ont construit une église pour leurs soldats, mais il a toujours l'habitude de faire des cimetières wisigothique entre 700 mètres et 1 kilomètre de leurs centres de population. Ils ont construit le cimetière et sa chapelle a côté de la voie romaine.

Un dessin par Val, Canet pendant les temps visigothiques

A Canet
La route passe devant la Mairie et traverse la Placette, où est le monument aux morts, et a continué après la grande maison - 4, La Placette. Il est allé à travers les marais, où sont maintenant les oliviers, et rejoint la route goudronnée actuelle près de la citerne.

Cette citerne est vraiment intéressant.
  La citerne était couverte avec les bloques par le proprietaire pour sécurité. Si vous regardez vers le bas, vous pouvez voir le changement dans la construction à mi-chemin.
 

Je crois que la citerne était à l'origine romaine, la construction secondaire étant médiévale.
Il a été une source vitale de l'eau sur la route de Canet à Roubia. . . Je crois que c'était une halte routière pour les voyageurs pour l'eau pour leurs chevaux et pour eux-mêmes, et pour acheter les amphores du vin.
Tout d'abord, j'ai trouvé de nombreux morceaux de tuiles et amphores dans le champ à côté. Ils sont trés abimés, mais definitive Romain.  Et, si vous regardez la carte, vous verrez qu'il y avait probablement une autre route venant de Cruscades, qui a passé cette citerne, et continué à Paraza, puis Ventenac, elle-même fondée par Ventenachus près au même moment que Roubia. Nombreux historiens disent que, avant Canet a été fondé, il a été un carrefour important de nombreuses routes. . .

Paraza vu de la citerne
vestiges de tegulae, poterie, amphores

La route continue ensuite à l'endroit marqué sur la carte comme "Pont de Vignes". Les fondations de ce pont sont romaine.

les vestiges de fondations Romaines - le village de Canet au loin

Puis la route continue jusqu'à elle rencontre la rivière Aude. A cet endroit le fleuve est étroit et peu profond. Pourriez-les Romains ont traversé ici? Ce n'est pas un problème pour les Romains pour traverser les rivières, sur des radeaux ou à cheval.
Une fois de plus, la preuve; à cet endroit on se trouve exactement sur 1 kilomètre au nord de Fontarêche, et le champ sur la gauche est appelée Les Cadres. Constaté qu'il y avait des restes d'un petit immeuble - une halte pour les voyageurs? On a trouvé là les vestiges des amphores - le vin pour les voyageurs?  Ceux qui viennent de Canet et de Fontarêche à Roubia aurait se rencontré ici. Peut-être il y avait même un service de bac?
La route a également continué le long de la rive sud du fleuve, à travers Montrabech de Sérame.
Cette voie romaine a restée en usage depuis de nombreuses années. Le Prince Noir d'Angleterre l'a voyagé quand il est venu de prendre Narbonne - lui et son armée séjourné à Sérame, chez d'amis, et à Canet, avec la permission de l'archevêque de Narbonne.
Un historien local, Emile Dhombs, a décrit comment il marchait sur le marché à Narbonne avec son père en 1928, sur l'ancienne route romaine qui traversa la rivière Orbieu.
J'ai été ému par ce famille Dhombs vivait dans la même maison ou je vive maintenant, à Canet.

la route Roubia/Canet; au-dessous, Raissac, Gué de l'Homme, puis vers Narbonne.  Les croix marquent les villas ou les endroit ou on a trouvé les vestiges.


La Voie Dixiane entre Nevian et Montredon
Regardez la carte au-dessus.  Il ya une route entre le Gué de l'Homme - avec un croix que marque le site d'une villa - et Nevian.  C'était une route Romaine.  Aprés on a traversé Nevian, c'est possible trouver La Voie Dixiane entre Nevian et Montredon, l'autre côté du pont SNCF.
 
La Municipalité a fait une route de béton pour les randonneurs et les cyclists.  Le chemin originale était une voie Romaine, trés dégradée.  Mais sans doute, c'était un lien entre Narbonne, Montredon et Nevian.
 
Nous avons voulu voir un vrai chemin Romain - mais, attendez!  Il y'avait un rivage sur la route à gauche, parce que la traverse de la Voie Dixiane est trop étroit.  A droit étaient les vestiges de la route!
 
Nous avons arreté pour chercher les vestiges - mais pas beaucoup, une partie d'un dolium et un miniscule poterie sigillé, trés abimé.  Mais nous avons connu, les Romains étaient là.
   
On doit continuer, et à notre droite, nous avons vu les vestiges de la voie Romaine.
 

  
Il y avait les marques des chariots et nous sommes arrivé au "Col de Bucco Cers" - la bouche du vent du nord!  On a vu Montredon dans le loin, mais au sud, la vue au Nevian était manifique et, s'il fait beau, c'est possible voir le Château d'Eau de Canet.

Et à droite - une borne milliare?

Elle était positionné exactement comme une borne - regardez les vestiges de la route au loin - Mais nous n'étions pas certaine.
 
Il y a les marques des crucifix au face sud-ouest sur la borne  - dans le fin, nous avons pensé que c'était une pierre medievale pour marquer le col . . en haut sur la borne, il y avait un petit trou - ou il y avait peut-être une croix en métale.
On pense que la voie Romaine a resté utilisé toujours comme un sentier pour tous les années, depuis les temps Romaines jusqu'a aujourd'hui.
A la maison, nous avons regardé une carte de 1956.  Oui!  C'est marqué comme un sentier.
Nous avons passé une bonne journée pour suivre les traces des Romains dans notre région.
(Le 14 octobre 2010.)



12/06/2010
7 Poster un commentaire
Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser