Via Aquitana, region de Canet

Via Aquitana, region de Canet

LA NAUTIQUE

SOMMAIRE
Conference de CAN (Commission Archéologique de Narbonne) le 19 janvier 2011 
Sortie le 11 juin 2010
Ma première visite à La Nautique, 1996

Conference du 19 janvier 2011
Tous le monde manque patience dans la Salle des Synodes à côté de la cathédrale de Narbonne.  Quelles merveilles nous attendent?

    Notre conférencière était Corinne Sanchez, une jeune archéologue trés passionée.  Une grande écran a dominé la salle pour nous montre les diapositives et les vidéos.
   
   On a commence avec les fouilles à Gande Castelou, 3 km au sud de La Nautique.  Pendant l'épôque Romaine le terrain était un marecage, mais il existe encore un sentier peut-être 200m de la mer.  Les archéologues ont connu il y a un route là, et un jétée, mais, quelle surprise, ils ont découverte deux voies, l'autre à 500m, et beaucoup des vestiges:  en totale, un port satellite de Port La Nautique.
  
     
    
Tous le monde est ravi par cette pierre gravée du travail d'un port
    Sur video, nous avons vus le travail des sondages avec les geophysiciens, également le system de percer le sol avec une méche giante pour enlever le bou un mètre ou plus devant la surface du sol.
    Puis - une image du site ou je suis allée en printemps, pour voir où les archéologues ont trouvé un grand entrepôt.  Le sondage géophysique avait été fait, et l'excavateur mécanique a creusé de profondeur jusqu'a 3 métres.  Il y avait un trou au pied du mur que nous avons vus en printemps, dans le trou on a vu les murs Romains.
  
Au-dessus - le site.  Au-dessous, le sondage fait par les geophysiciens
    Ils ont trouvé beaucoup - un four pour le fabrication des amphores, les vestiges des amphores et sigillée, et un montagne veritable des coquilles des huitres.  Les Romains adoraient les coquilles et il y avait un commerce à la Nautique pour diffuser les huitres dans l'interieur du pays.  Egalement, il y avait les autres ateliers.
 
  Beaucoup de sigillée trouvé à La Nautique:  à gauche, ce n'est pas toujours amusant travailler pour archéologie!
     Finallement, quelques videos nous montrent le travaux des archéologue, tous était mesuré et les positions en terre étaient noté.  On a lavé les vestiges, les a posé sur les sacs plastiques, et s'il a fait mauvaise, on a travailler entre pluie et bou!
    Un aprés-midi fascinant et instructif.


Pour plus, regardez ce lien ici 

Notes in English
  (see photos above)
There was a current of excitement in the 15th Century Salles des Synodes in the Cathedral complex.  What new wonders about La Nautique were going to be discovered?

    Our lecturer was Corinne Sanchez, a young woman passionate about her work.  A huge screen for transparencies and videos dominated the room.
    We began with excavations at Grande Castelou, 3km south of la Nautique.  In Romain times it was a marsh, but there's a footpath about 200 metres inland from the sea.  The archoeologists knew there was a Roman road there and a jetty but they discovered two roads, the second about 600 metres inland and many remains ; in effect, it was a satellite port of La Nautique.
    Then we saw a video about the work of geophysists, surveying the ground for hdden remains, they also did core-drillings.
    Then - a picture came on the screen - it was the site I had visited last spring, where the archeologists had discovered a huge warehouse.  the survey had been done and the digger dug down to a maximum of 3 metres, there was even a hole at the foot of the wall we saw last springing, revealing Roman walls underneath.
    The archeologists found an oven for making clay amphores, remains of amphores and sigillée pottery, and a positive mountain of oyster shells!  the Romans loved oysters and these were exported into the interior of the country.  There were other workshops too.
    Finally, several videos demonstrated the work of the archeologists, everything was measured and their positions noted.  remains were washed and put in plastic bags.  When the weather was bad, one worked between the rain and the mid!
    It was a fascinating and instructive afternoon.


Sortie le 11 juin 2010

l'Independent (Narbonne)a dit;  "Il y avait bien des docks antiques à Port-La Nautique."  L'article a expliqué qu'un terrain à batir était excavé avant le construction des maisons.  "Les recherches (des archeologues) ont eu lieu sur une partie de la fameuse pinède marquant l'entrée de la Nautique."
Ils ont trouvé les vestiges d'un trés grand batiment, on pense que le terrain était un quartier d'entrepôt, il y avait quelques murs et les restes des dolia, les grandes vases pour le huile ou le grain.
Donc, Nicole Juan m'a téléphoné et nous deux sommes allée à La Nautique.  Immediatement, je l'ai voulu montre l'ancre - mais c'était disparu!  Nous l'avons trouvé à l'école de la voile avec un fiche qui dit, l'originale est dans le musée à Narbonne.
     
Le deuxième image est le fiche que j'ai vue en 1996

Puis - la pinède!  Tous les tranches était complé mais nous avons vue beaucoup des tegulae cassé, evidence d'un grand batiment, et le sigillée (une jolie pièce decorée), le poterie, le poterie noire, les dolia et toujours les coquilles des huitres etc.
 
   
Et nous avons trouvé un mur.  "ça c'est Romain" dit Nicole, mais je n'ai pas certaine.
 
J'ai pensé le construction était un peu ordinaire pour un grand batiment.  Peut-être il y avait un cabanon du pêcheur?
Il y a beaucoup des murs à La Nautique, possiblement Romain.
  
Le deuxième est à côté de l'étang, ou on a trové beaucoup des trés petites poteries dans l'eau et une pièce, malhereusement trop abimé pour identifier.
Conclusion - on adore La Nautique et on est certain trouver quelque chose interessante.
 
Ma première visite, 1996
La première fois que j'ai visité La Nautique, en 1996, j'ai travailler avec les vacanciers et mon chef a voulu regarder le camping at La Nautique, donc, une randonée pour moi.
Nous avons vu la grande ancre Romain dans le port de plaisance au face du café et, sur la plage de l'étang, une grande pierre calcaire, que j'étais convecu était Romaine.
 
J'étais fascinée par l'histoire Romaine et ravi par l'ambience, le soleil, l'étang . . je n'ai jamais revenu jusqu'a 2008.  J'ai trouvé que La Nautique était excavaté par ANTEAS, et, pour faciliter l'ancrage pour les bâteau, la boue du lit de l'étang avait été enlevé - et j'ai trouvee beaucoup des vestiges des amphores dans la boue sechée.  Imaginez, pour plus de 500 ans, La Nautique était un grand port pour Narbonne; si les matelots ont trouvé une amphore caché - bop! - par-dessus bord!

La Nautique comme réalisée par ANTEAS  - au dessous, trouvé dans le bou, les vestiges de dolia, poterie, et une partie d'un amphore, comparez avec les amphores dans le musée à Toulouse 
 
 
  Bages, vue de l'école de voile



20/01/2011
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser